top of page

Témoignage d'un suivi de 8 séances en sophrologie

Accompagnement vers une harmonie intérieure
Epanouissement Harmonie

Ma situation

Un cadre, une sécurité affective dysfonctionnelle au sein du foyer familial, des relations amoureuses néfastes, un manque de soutien, d’encouragement, des déceptions à ne plus en finir, des problèmes de santé qui s’enchainent au fur et à mesure, ce bouquet de « mauvaises choses », m’a inévitablement conduit à des troubles anxieux généralisés, sans compter la perte de confiance en soi.

Angoisse, dépression, anxiété, dépendance affective, rythmaient mon quotidien.

Tout cela s’accompagnait d’un manque total de joie, de satisfaction.

Ces deux dernières années, ont été pour moi, les plus destructrices. Je ne me suis jamais sentie aussi vide en dedans.


Nécessité d'un accompagnement

Malgré de nombreux accompagnements tout au long de ma courte vie (psychologues, hypnothérapeute…), je n’ai jamais réussi à véritablement aller de l’avant. Mes vieux démons finissaient toujours par refaire surface et se renforçaient à mesure que le temps passait.

J’avais conscience qu’il fallait que les choses changent si je voulais sortir indemne de ce combat. Au-delà d’une prise de conscience, cette « guérison » m’était devenue vitale.

La chance de débuter un suivi en sophrologie s’est présentée à moi et c’est probablement la meilleure chose qui me soit arrivée.


Etat d'esprit avant les séances

Séance 0

La date de la première séance, approchait à grands pas. Plusieurs sentiments, plusieurs émotions s’offraient à moi. Le stress, la peur de ne pas réussir et de m’engager dans une chose qui ne porterait pas ses fruits. L’anxiété de faire face à mes problèmes et de leur permettre de refaire surface afin de parvenir à les comprendre et les dompter. L’appréhension de donner ma confiance à une personne inconnue, lui faire part de mes plus douloureuses et plus secrètes blessures, incertitudes. Et bien évidemment, l’ignorance, la méconnaissance de cette discipline qu'est la sophrologie.


Jour J : Heureuse et excitée à l’idée d’améliorer mon existence.

Connaissance avec Emmanuelle. Échange sur ma vie, mon quotidien, mes motivations puis, vient le moment de définir mon objectif, le fil conducteur de ces 8 prochaines séances à venir. « CRÉER UNE HARMONIE INTERIEURE ». Non pas retrouver une harmonie, car j’avais la sensation de ne l’avoir jamais connue, ressentie.


Lors des séances, Emmanuelle a mis en place des exercices, entrainements du corps et de l’esprit pour développer ma sérénité et mon bien-être basés sur des techniques de relaxation et en sollicitant le corps et l’esprit.


Les différentes pratiques

La respiration

Exercices de respiration m’apportant sérénité, détente. Je pouvais sentir mon rythme cardiaque ralentir, se « stabiliser ». J’étais attentive aux battements de mon cœur, à mon souffle tout en évacuant ces pensées négatives qui me hantaient. Je sentais mon esprit soulagé, mon corps reposé, léger. Mes organes fonctionnaient à l’unisson dans un élan de douceur. Prendre conscience du moment présent et des bienfaits de la respiration.


Les relaxations dynamiques

Les exercices qui sollicitent des mouvements corporels ont quant à eux, eu un rôle sur le contrôle de mes émotions. Ils m’ont permis de faire des choix. Des choix en adéquation avec le maître mot de mon objectif : « harmonie ». Envoyer valser dans les airs ces sentiments de colère, de culpabilité, de tristesse. Des moments qui ne sont que particules polluantes de mon quotidien. La sollicitation du corps en mouvement, m’a permis de me défouler tout en gardant le contrôle sur moi-même. J’apprenais à me protéger en créant une distance, une bulle avec toutes ces mauvaises ondes. Pour la première fois, je faisais le choix de me choisir moi, mon équilibre mental et physique.


Les sophronisations

Fin de séance : « la sophronisation ». Une balade incroyable entre le conscient et l’inconscient. Une virée entre deux mondes qui pourtant ne font qu’un. À travers ces fins de séance, j’ai compris que ces deux mondes, me représentaient moi. Mon conscient et mon subconscient. Toutes ces innombrables années où je me sentais seule… Il s’est avéré que je ne l’ai jamais été. La sophronisation, proche d’un état hypnotique, m’a permis de faire la rencontre de mon second et véritable moi. Celui qui représente le cœur tandis que l’autre, représente l’esprit. Lors de la séance, mon esprit se libère de ma boîte crânienne et s’envole dans les abysses gravitant tout autour de moi. Il ne reste donc plus que mon cœur et Emmanuelle. Débute alors un échange sincère, bienveillant et empli de sagesse entre eux. J’ai la capacité de les voir, les entendre mais pourtant, je me sens loin, il m’est donc impossible d’intervenir ou bien de tenter de prendre le contrôle sur la conversation. Mon esprit est en pause, emprisonné dans mon enveloppe corporelle qui se trouve en flottaison au-dessus de mon cœur et mon âme. Ces derniers sont attentifs et promettent de veiller sur moi, de prendre soin de moi. Ils enregistrent chaque mot prononcé par la sophrologue et moi spectatrice de cette conversation. La voix de ces deux parties, leur discussion m’apaisent… Je n’ai plus envie de revenir à ma pleine conscience. Ces moments sont pour moi une délivrance. Je peux enfin reposer mon esprit, me sentir pleinement apaisé. À ce moment précis, je ne me sens plus tourmentée. Un repos de l’âme et de l’esprit. Je me sens forte, aimée, comprise. Toutes ces choses qui m’avaient toujours manqué et que j’étais moi-même en mesure de m’apporter. Il fallait simplement que j’éloigne quelques minutes ces réflexions incessantes et que je réussisse à écouter la seule personne qui elle était à mon écoute depuis toujours, c’est-à-dire : MOI.

Comme le disait Friedrich Nietzsche et qui résume parfaitement ce que j’ai pu ressentir : « Si vous regardez longtemps au fond des abysses, les abysses voient au fond de vous. »


Fin d'accompagnement

Pour conclure, je dirais, que le combo de tous ces exercices diversifiés, m’a permis d’améliorer mon existence. J’ai pu apprendre à travailler sur mes propres valeurs et à comprendre ce que je souhaitais ou non dans ma vie. Ils m’ont également permis d’améliorer mon sommeil, gérer mon stress, mon anxiété. La sophrologie m’a guidée, m’a ouvert les yeux sur des aspects de ma vie, des vérités que je détenais mais que je ne souhaitais pas découvrir au grand jour. J’ai pris conscience de ma force. Je sais que le chemin sera encore long, mais que j’ai dorénavant les outils essentiels pour parvenir à accéder à la meilleure version de moi-même. Je suis consciente du chemin parcouru en si peu de temps, avec seulement 8 séances. J’en ai aujourd’hui la conviction, la sophrologie peut sauver des vies car elle m’a sauvée moi. Je peux enfin profiter des bons moments de la vie sans me sentir persécutée par les cicatrices qui jonchent mon corps. Je peux enfin accéder à une détente, une sérénité qui m’était jusqu’à présent impossible d’atteindre seule. Les séances m’ont prouvée que j’en étais capable. Tout au long du suivi, mon esprit, mon mental ont évolué. J’ai laissé place à de la positivité, à plus de confiance en moi. L’avenir ne pourra qu’être meilleur dès à présent.


Merci pour tout. 🌸


Témoignage publié à ma demande

Comments


bottom of page